« Molière improvise ! » sur la scène nationale de Malraux

Du 8 au 9 novembre, la troupe du Palais Royal de Molière est venue jouer sur la scène de l’Espace Malraux au théâtre Charles Dullin de Chambéry. Les 2 soirs étaient complets, fichtre !

Armande Béjart, Hubert, La Grange et Molière, Faute de texte de ce pendard de Racine ont improvisé sur les thèmes du Roi et de sa cour. 

Une petite histoire de pommes qui va finir en compote.

Ils ont ainsi proposé une symphonie militaire sur la cueillette des pommes. Ils ont également composé une farce; quand un médecin tombe amoureux de l’époux de sa patiente. Cette dernière ne s’en est pas remise, cette saignée l’a vidée.

Traitement médical dans les règles de l’art

Armande nous a joué une magnifique mère infanticide dans une tragédie antique.

Monsieur le frère du roi a apprécié Une comédie ballet qui commence étrangement dans un poulailler et qui se termine  par un menuet sur les trompettes et timbales de monsieur Lully.

Timbales et trompettes

La Grange et Jean-Baptiste nous ont écrit une superbe tragédie shakespearienne avec ce duel fratricide pour avoir le trône. La mer ayant englouti le père, la mère a englouti ses fils !

En hommage à Scaramouche, On a retrouvé aussi ce pleutre de Capitan  digne des comédiens italiens.

Le Capitan dans le feu de l’inaction

La fables à la manière de sieur de la Fontaine a rencontré un vif succès auprès du public. Tel le singe, il faut toujours se méfier de la tortue, elle est certes lente, mais elle est fourbe !

Le jeudi soir, lors d’un « bord de scène », les comédiens ont échangé avec les élèves de seconde du lycée Marlioz d’Aix-les-bains, sur leurs parcours de comédiens, le travail autour de l’univers de Molière, la langue, les techniques liées à l’improvisation et la mise en scène du spectacle.

Print Friendly, PDF & Email